Association Solidarité Défense - « Ceux qui nous défendent ont parfois besoin de nous »

Publié le 19 Juillet 2017 à 15:12

©O.Nicolas/MN

Créée en 1994 à l’initiative de l’amiral Lanxade, alors chef d’état-major des armées, l’association Solidarité Défense a pour but de soutenir les familles de ceux qui ont été tués pour défendre la France et aider les blessés. Rencontre avec Bertrand Dunoyer de Segonzac, administrateur de l’association.

Cols bleus : Comment agit l’association Solidarité Défense au quotidien ?

Bertrand Dunoyer de Segonzac : Solidarité Défense vient en aide à l’ensemble de la communauté militaire, toutes armées, services et civils confondus, à chaque fois que l’institution ne peut pas ou ne sait pas résoudre un obstacle. Dès que le drame est la conséquence de l’action du militaire pour la nation, l’association met tout en œuvre pour résoudre le problème. Il n’est nul besoin d’être membre de l’association pour demander son secours. Tous les cas sont étudiés par le comité des aides en concertation avec l’institution, mais en toute indépendance et en toute discrétion.

Nous agissons dès la blessure ou la disparition et pendant de très nombreuses années après, sans jamais nous lasser. Cette aide peux être financière, matérielle, affective, juridique, administrative etc. sans jugement ni règle, ce qui n’exclut pas le discernement.

CB : Quelles sont les illustrations concrètes de votre action ?

B.D.de S :Chaque année nous envoyons à tous les militaires en opérations et à de nombreux autres, un colis de Noël accompagné d’un dessin d’enfant. Nous adressons aux familles et aux blessés un colis personnalisé. Nous n’oublions jamais ceux qui ont eu besoin de nous.

A ce jour, plus d’une centaine de marins blessés de tous grades et de familles de marins ont été aidés et sont encore suivis par Solidarité Défense ! Vous en connaissez certainement un ou une autour de vous et vous ne le savez pas.

CB : Qui sont les bénévoles de l’association ?

B.D.de S : Les membres et les bénévoles sont essentiellement des civils comme le sont la majorité des membres du conseil d’administration. Chacun peut être bénévole là où il se trouve. Les marins blessés sont partout en France, pas seulement dans les ports !

 

PROPOS RECUEILLIS PAR LE LV FRANÇOIS SÉCHET
 

Témoignage du SM Vanessa, bénévole de l’association

 

Lors de mon affectation au SIRPA Marine, j’ai rencontré Bertrand Dunoyer de Segonzac, administrateur de Solidarité Défense, qui m’a proposé de rejoindre cette association.

Au cours de mon bénévolat, de 2014 à 2016, j’ai eu l’occasion de rendre visite à plusieurs blessés de guerre à l’hôpital Percy, certains ayant subi des syndromes de stress post-traumatique. J’ai discuté avec eux, joué à des jeux de sociétés, fait des sorties culturelles et les ai accompagnés à des événements sportifs. En un mot, l’objectif était de les distraire de leurs souffrances. Le plus important pour ces personnes étant d’être considérés comme des personnes à part entière, pas seulement comme des blessés.

Lors de nos conversations, nous avons parlé de la vie de tous les jours, des problèmes rencontrés dans les domaines administratifs, financiers et médicaux. En effet, l’association Solidarité Défense se bat chaque jour pour que les droits des militaires, de leurs familles et des civils de la défense soient reconnus et respectés mais également pour améliorer et faciliter leur quotidien.

J’ai également eu la possibilité de me porter volontaire pour la confection des colis de Noël adressés aux militaires déployés en mission opérationnelle. Ayant moi-même reçu ce présent lors de déploiements, il me semblait important de participer à cet événement pour montrer aux militaires par le contenu de ces colis (dessins d’enfants, chocolats, bonbons, présents, …) le soutien indéfectible aux forces armées.

Faire partie de cette association est une merveilleuse aventure humaine qui permet d’apporter aux autres comme à soi-même. Aujourd’hui encore, même loin de Paris, je reste en contact avec certaines personnes rencontrées lors de mon bénévolat et suis leur évolution avec admiration, émerveillement et bonheur.

Vos réactions: 
No votes yet
Envoyer